• Mobilité
  • Mobilité active

Placer les personnes au cœur de la mobilité urbaine

Les moyens actifs de se rendre d’un point A à un point B, comme la marche et le vélo, sont peu coûteux, sains et durables. Mais les villes ne sont pas toujours conçues pour favoriser les déplacements actifs. Afin de trouver des solutions adaptées à la manière dont nous nous déplaçons dans les villes, Bax aide huit villes à tester de nouvelles solutions dans le cadre de l’initiative « Active Cities ». Jamie Coles, responsable de la communication pour Active Cities, s’est récemment entretenu avec Melissa et Chris Bruntlett, leaders d’opinion en matière de mobilité active, afin d’en savoir plus sur le potentiel des villes qui accordent la priorité à la marche et au vélo.

Rendre le vélo plus pratique que la voiture

Dans le dernier épisode du podcast Active Cities, Melissa et Chris Bruntlett ont partagé une vision convaincante de la mobilité urbaine.

L’ensemble du réseau routier a été conçu pour qu’il soit facile et confortable d’aller d’un point A à un point B. Mais si vous prenez cette même logique et que vous concevez un réseau cyclable en utilisant les rues de quartier, la modération du trafic et d’autres méthodes qui ne nécessitent pas nécessairement l’investissement massif de capitaux pour construire une infrastructure cyclable, vous créez un réseau qui devient compétitif, voire meilleur que la marche ou le vélo du point de vue du temps et de la commodité.

– Melissa et Chris Bruntlett

Cette perspective jette les bases d’une nouvelle conception des espaces urbains, où la mobilité active n’est pas seulement une alternative mais un mode de transport privilégié, encourageant une façon plus saine et plus écologique de se déplacer.

Les villes actives visent à mettre un terme aux tendances de planification centrées sur la voiture

Le projet Active Cities incarne cette vision, en rassemblant les municipalités, les partenaires du savoir et les citoyens de la région de la mer du Nord pour donner la priorité à la marche et au vélo. En s’appuyant sur l’urbanisme tactique, les pôles de mobilité multimodale et les systèmes de co-création, l’initiative vise à transformer les environnements urbains en espaces plus agréables à vivre et à échelle humaine. Cofinancé par le programme Interreg Mer du Nord de la Commission européenne, l’objectif est d’encourager la mobilité active et de réduire les effets négatifs d’un urbanisme centré sur la voiture, afin de rendre les villes plus accessibles, plus saines et plus durables.

La mobilité active à Lille

La semaine dernière, les villes actives se sont réunies à Lille, alors que le projet s’accélère et entre dans sa deuxième année. Mais les représentants des organisations partenaires n’ont pas été les seuls à jouer un rôle actif. La Maison des Mobilités Durables, cœur de la mobilité durable à Lille, a été au centre des discussions. Inauguré en septembre 2023, ce centre témoigne de l’engagement de Lille à faciliter la transition vers une mobilité urbaine plus durable et plus respectueuse de la santé. Juliette Tenart, consultante chez Bax, a souligné l’urgence de cette transition de la mobilité, en insistant sur son importance à la fois pour l’action climatique et pour la santé publique.

Tina Vestermann Olsen, professeur adjoint à l’université d’Aalborg, organisation partenaire d’Active Cities, a déclaré « C’était une excellente occasion pour nous de nous engager avec les partenaires du projet, mais aussi de découvrir l’un des sites avec lesquels nous travaillons, la Maison des Mobilités Durables de Lille, en effectuant un travail de terrain et des enregistrements sur place ».

Vous pouvez écouter Tina parler de l’urbanisme tactique à Aarhus sur le podcast Active Cities.

Vers un avenir durable

Les idées partagées par les Bruntlet, combinées aux efforts de collaboration du projet « Villes actives », illustrés par la réunion de Lille, soulignent un changement critique dans la planification de la mobilité urbaine. En repensant la manière dont nous concevons nos villes et nos réseaux de mobilité, nous pouvons créer des environnements qui non seulement favorisent le bien-être de notre planète, mais aussi améliorent la qualité de vie de ses habitants. Le projet « Villes actives », avec son approche innovante et ses initiatives axées sur la communauté, illustre le potentiel des zones urbaines à montrer la voie dans cette transition. À mesure que nous avançons, les enseignements tirés et les succès obtenus grâce à ces collaborations contribueront à façonner les villes durables et actives de demain.

Écouter le podcast des villes actives

En savoir plus sur le travail de l’équipe Villes actives

Notre équipe « Villes actives » aide les villes à placer la mobilité active au cœur de la planification urbaine. Si vous souhaitez en savoir plus sur les possibilités qui s’offrent à votre ville, contactez un membre de notre équipe.

Learn more from the team

No results found.